Impact de la crise sanitaire sur la psychologie en ligne

L’émergence de la psychologie en ligne suite au confinement

Depuis mars 2020, nous faisons face à une crise sanitaire. Le 11 mars 2020, l’épidémie de Covid-19 est déclarée pandémie par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Différentes stratégies ont été mise en place au sein de chaque pays. Il en ressort que le confinement a été instauré presque mondialement puisqu’il semblerait qu’il soit la solution la plus efficace pour empêcher la propagation du virus et ainsi pouvoir sauver le plus de vies possibles.

En France, mais aussi dans beaucoup d’autre pays comme l’Espagne, le Royaume-Unis ou la Norvège a eu lieu un confinement total en mars 2020. Il s’agit d’une mesure sanitaire impliquant la restriction des déplacements au strict nécessaire. Ainsi, chacun s’est retrouvé isolé chez soi et il a fallu s’adapter au mieux. Les mesures de distanciation sociale devant être respectées, la population s’est organisée pour faire les choses à distance. L’utilisation d’internet afin de pouvoir communiquer a fortement augmenté.

C’est dans ce contexte que différentes offres de psychologie en ligne ont fleuris sur internet. Il ne faut pas, néanmoins, oublier qu’elles existaient déjà avant.
La psychologie en ligne désigne toutes pratiques psychologiques réalisées à distance. Il peut s’agir de thérapie en ligne d’orientation analytique, de tcc, d’hypnose en ligne mais aussi de coaching de vie, etc…

Ainsi nous pouvons nous poser la question de l’impact de la crise sanitaire sur la psychologie en ligne ?

Démocratisation de la psychologie en ligne

Dans un premier temps, nous pouvons dire que la crise sanitaire a démocratiser la psychologie en ligne. En effet, elle a permis de faire connaître la psychologie en ligne.

Il n’y a qu’à observer le nombres d’articles consacrés à la psychologie en ligne depuis la crise. Alors qu’auparavant, ils étaient relativement marginaux ; nous les retrouvons, actuellement, dans presque tous les médias d’informations.
De la même manière, le nombre plateformes proposant de la psychologie en ligne n’a cessé de croître depuis mars 2020.

Tout ceci a permis de montrer qu’il était possible de consulter à distance et que cela peut fonctionner. Et, dans un contexte où la distanciation sociale est recommandée, cela s’est avéré positif.
Ainsi les personnes qui ressentent le besoin de consulter ont accès à des professionnels qui pourront les aider.

Etre d’autant plus vigilant

Dans un second temps, nous remarquons qu’un tas d’offres émergent, offres qui ne sont, malheureusement, pas toujours sérieuses. Ainsi, face à une demande croissante de soutien dans ces temps difficiles, le seul but de certains sera de profiter de cette situation dans leur propre intérêt. En effet, pour certains leur profit compte bien plus que l’intérêt de la personne à aider.

Il est donc important de rester vigilant quand au choix de la plateforme qui propose de la psychologie en ligne et ce, pour les personnes qui voudrait consulter mais aussi pour les praticiens qui aimerait s’y inscrire. De la même manière, il faut aussi rester vigilant envers le professionnel auquel nous nous adressons.
En effet, dans un contexte où émergent des fragilités, il peut-être facile pour certaines personnes peu scrupuleuses d’en profiter.

Et, tout ceci risque de décrédibiliser la psychologie en ligne.

Impact de la crise sanitaire sur la psychologie en ligne : Conclusion

Pour résumer, nous pouvons dire que la crise sanitaire a permis de faire connaître la psychologie en ligne mais il faut rester vigilant puisqu’énormément d’offres émergent et certaines son proposées par des personnes peu scrupuleuses.

Le développement de la psychothérapie en ligne

Selon un article paru en Octobre 2012 dans Le Journal des Psychologues n° 301 et écrit par Yann Leroux, la psychothérapie en ligne devient réalité.

La psychothérapie en ligne, objet de discussions

Tout d’abord, la psychothérapie a d’abord été l’objet de discussions sur internet avant d’être une pratique clinique.

La psychothérapie en ligne comme pratique

Ensuite, le contact en ligne entre patients et psychothérapeutes s’est fait peu avant les années 2000.
Le nombre de professionnels en ligne augmente peu à peu.

Puis, en 2000, des psychothérapeutes se groupent dans le cadre de l’International Society for Mental Health Online. Ils formalisent le cadre du travail psychothérapeutique en ligne en produisant des recommandations. Et ce, qu’il s’agisse de psychothérapies en face à face où le mail joue un rôle, de thérapies où le premier contact a lieu en ligne, de conseils donnés par mail, ou encore de thérapies où l’internet jour un rôle majeur..

Des psychologues, psychiatres et psychanalystes francophones sont en ligne depuis les années 90 (site sur la psychanalyse, groupes de discussions, forums, etc …).

Cependant, peu de cliniciens rapportent l’expérience clinique qu’ils ont avec le cyberespace alors même que l’offre de psychothérapie en ligne se développe.
Les dispositifs utilisés sont variés : webcam, e-mail ou chat ; prix à la minute, par “pack” ou à la séance. Nous parlons de thérapies par téléphone ou par ordinateur. Les champs théoriques vont de l’analyse centrée sur la personne à la psychanalyse en passant par des pratiques farfelues.

Emergence de la psychothérapie en ligne

Les psychologues peuvent se saisir d’Internet et l’intégrer dans leur travail clinique, dans leur travail de recherche et dans le travail institutionnel. Le banal e-mail est un véritable silo où des éléments de l’histoire personnelle sont déposés.

Récemment, avec l’épidémie de Covid-19 la psychologie en ligne a fortement émergée.

Pour finir, nous voyons qu’Internet dessine de nouvelles frontières pour la psychologie clinique, la psychothérapie et le travail social.
Il n’y a pas de réponses simples aux questions que le réseau pose aux professionnels. Mais ces questions doivent être suffisamment travailler pour que le réseau ne fasse pas bruyamment irruption dans les pratiques cliniques.

Qu’est ce que la télépsychologie ?

Ce site est un site consacré à la téléconsultation dans le cadre de la télépsychologie.

Définition de la télépsychologie

En voici une définition :
La télépsychologie, ou psychologie en ligne désigne les pratiques psychologiques réalisées à distance.
Ces pratiques utilisent les technologies de l’information et de la communication : téléphone, mail, visioconférence, etc…

Ainsi, les psychothérapies par téléphone et par vidéoconférence font partie du champs de la télépsychologie.

La télépsychologie, une pratique qui émerge

La télépsychologie désigne ainsi de nouvelles pratiques psychologiques.
Ces pratiques sont relativement récentes. Mais, dernièrement, elles ont fortement émergées.
En effet, depuis la crise sanitaire et les mesures sanitaires (distanciation sociale, confinement, etc…) instaurées pour faire face à la pandémie, la psychologie en ligne s’est fortement développée.
Vous pouvez lire mon article sur l’impact de la crise sanitaire sur la psychologie en ligne.

Différentes pratiques de psychologie en ligne

D’un côté, nous trouvons des psychothérapies par visioconsultation qui sont proposées par des psychologues. Ces consultations psychologiques ont lieus sur rendez-vous dans un cadre bien précis. Il s’agit donc de véritables psychothérapies qui vont être proposées aux patients.

D’un autre côté et à l’extrême inverse, il existe des plateformes de consultations en ligne où vont être disponibles des psychologues 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La consultation pourra sans rendez-vous. Ces plateformes répondent à une demande qui intervient dans l’immédiat. Nous nous trouvons au cœur de la société de l’immédiateté où nous voulons tout et tout de suite.

Entre les 2, nous remarquons tout un tas de pratiques intermédiaires. Il existe, par exemple, des psychologues qui proposent de la thérapie par téléphone. Certains proposent également des échanges par mails ou par tchat. D’autres psychologues mettent en place des groupes de parole par vidéoconférence.

Face à ce large choix et de possibilités, nous pouvons nous y perdre.
C’est pourquoi, il est important, avant de consulter un psychologue de se renseigner sur son parcours et de regarder s’il est bien diplômé.